2.10.2013

un cadeau sur la langue




tu manges ce bonbon
avec  le plus grand sérieux du monde
un délicieux bonbon
au caramel

un bonbon qui fond tout seul
dans ta bouche d'enfant tout seul
devant eux qui gueulent
plus que de raison

tu es enfermé avec deux êtres
qui se détestent sans passion
enfermés qu'ils sont eux-mêmes
dans leur malheur le malheur que tu es
et le bonbon
libère sa fine saveur

deux être qui pleurent
beaucoup plus que toi
lui qui dit que me veux-tu
elle qui dit j'en ai marre de me taire

lui qui dit quoi que me dis-tu
elle qui dit non mais regarde cet enfer
dans lequel tu m'as mise

et alors le papier d'or
de ta friandise
te fascine et tu t'amuses
à compter les rayons de soleil

qui tombent dans la pièce
dans la pièce où tu es
où ils te tuent
habitués
à te déplaire

mais ton regard s'éclaire
soudain
et le bonbon réchauffe ta condition
il apaise ton enfer

un bonbon extraordinaire
un bonbon grandiose
une équinoxe de sucre
une éclipse de fondant

et les cris mêlés de tes parents
se taisent pour un instant
et tu es l'enfant
le plus chanceux du monde

d'avoir un bonbon sous ton palais
un cadeau sur la langue
une poignée d'éternité
en cinq minutes de miracle

Aucun commentaire:

Publier un commentaire